ISSAL SECURE VAULT (ISV)

       DISASTER RECOVERY AS A SERVICE

Une solution de Reprise après Sinistre bien que l’acronyme Anglais DR pour Disaster Recovery est probablement plus simple à comprendre, n’a rien à voir avec Backup!

Bien que nécessaire, le backup est une simple copie de données sur un support. En cas de problème avec la version originale, on se rabat sur la copie. Ce qu’on sait moins, c’est que cette opération ne garantie en aucun cas la reprise de l’activité de l’entreprise en cas de crash.

Les entreprises ou du moins celles qui sont conscientes de l’impact qu’aura un arrêt de leur IT sur leur activité commencent à le comprendre. Les questions qu’elle doivent se poser sont celles-ci: Est-ce que les copies de mes données sont intègres et non corrompues? En combien de temps, mon activité doit être remise en route en cas d’arrêt de mon IT? Est-ce que mon backup actuel protège mes applications et mes systèmes d’exploitations aussi? Que se passe t-il, si mes serveurs s’arrêtaient? Quel est le temps d’arrêt que peut supporter l’entreprise? Et la question la plus importante reste, combien me coûte l’arrêt de mon activité?

Les réponses à ces questions ne relèvent pas uniquement de la DSI. Elles relèvent plus de la Direction Générale et Financière. Combien de responsables informatiques disent qu’il n’y a pas de problème, qu’en cas de crash ils ont une copie! Une copie de quoi? de la donnée? de l’ERP? de l’application métier? du système d’exploitation?…ou du serveur physique lui même!

Les chiffres relatifs à une catastrophe sont sans appel!

 

graphe2

graphe3

Le désastre, c’est lorsque les données copiées sont corrompues, la catastrophe c’est lorsque l’activité ne peut pas être redémarrée.

Home CLOUD DISASTER RECOVERY